mercredi 9 mai 2012

La Régalade : Restaurant à vin, la qualité assurée dans les assiettes mais aussi dans les verres !

Après vous avoir amené, en février, chez Rosanne au Bistrot du Marché, je vous présente aujourd’hui La Régalade, restaurant à vin clermontois. S’il n’a pas été facile de trouver un ‘vrai’ bar à vin, la recherche concernant un restaurant de qualité s’est avérée, elle aussi, des plus ardue. Il est clair qu’il devient très difficile, et pas seulement à Clermont-Ferrand, de trouver des restaurants qui proposent une bonne cuisine avec des produits frais, de saison et locaux, sans parler de la carte des vins.
Le premier fléau gastronomique s’appelle Métro[1]. Si ce dernier venait à disparaître, une bonne partie des restaurants de la ville mettrait la clé sous la porte. On ne compte plus les établissements qui ne préparent quasiment plus rien mais font uniquement de l’assemblage allant parfois jusqu’à le réchauffer au… micro-onde ! Et cette cuisine digne de ‘Tricatel’[2] vous est facturée à un prix coût de bambou. 


En ce qui concerne les vins, ce n’est guère mieux. Premier indice, regarder la qualité de la verrerie, si ce sont des verres ballon, on peut dores et déjà supposer que le lieu n’attache pas d’importance à la mise en valeur du vin. Deuxième indice, à quel endroit sont conservées les bouteilles et vous sont-elles servies à bonne température, c’est-à-dire ni à 4°, ni à plus de 18° pour les rouges. Enfin, quels sont les domaines présentés dans la carte des vins, est-ce qu’il y a des vins de qualité ou des vins à la limite de la piquette facturés parfois jusqu’à 10 fois leur prix d’achat[3]

verre ballon
Après, ce petit passage ‘billet d’humeur’ revenons à notre sujet : La Régalade, un véritable contre-exemple de la description ci-dessus. 

La terrasse de la Régalade
Cet établissement est tenu par un couple lozérien Angéline et Cyril Sartre qui ont décidé en septembre 2004 de venir s’installer dans la ville de Clermont-Ferrand. Cyril, sommelier de formation, a travaillé plusieurs années chez Michel Hermet au Wine Bar de Nîmes. Michel Hermet, président des sommeliers de France, a beaucoup appris à Cyril en le faisant participer à de nombreuses dégustations et en partageant avec lui ses connaissances sur le vin.
Lorsqu’ils ont décidé d’ouvrir La Régalade, Angeline et Cyril ont voulu associer une cuisine traditionnelle et raffinée à une belle carte des vins. Angéline est en cuisine et Cyril, en salle. Aidé par Laurent Godet, leur chef cuisinier, ils proposent des plats élaborés à partir de produits frais et de saison à un excellent rapport qualité-prix. Les fromages viennent de chez Olivier Nivesse[4], la référence clermontoise en affinage fromager. 

Toute l'équipe de La Régalade
Leur carte des vins rassemble plus de 200 références, sans fausse note, avec également une dizaine de vins au verre dont la sélection change régulièrement. Vous y trouverez aussi bien des valeurs sûres et des découvertes, de grandes étiquettes et des appellations moins prestigieuses, des millésimes anciens et récents. Et toute cette sélection de vin vous est présentée à des tarifs tout doux.
Tous les amateurs de bonne chair et de bonnes bouteilles y accourent, si bien qu’il faut réserver pour être sûr d’avoir une table. Cet engouement est bien mérité car si ce qui est dans l’assiette est bon, ce qui est dans votre verre l’est aussi. Si vous ne savez que choisir sur la carte, faites confiance à Cyril, il sera vous guider pour vous conseiller le meilleur choix possible, en fonction de vos plats, de vos envies et de votre budget. 

La cave de la Régalade aux multiples trésors
Si vous venez ou habitez à Clermont-Ferrand, cette adresse est incontournable !

Petit entretien avec Cyril au milieu des bouteilles de sa cave pour nous parler de son restaurant.

video


La Régalade
Angéline et Cyril SARTRE
9, rue Nestor Perret
63000 CLERMONT FERRAND
Tel/Fax : 04 73 37 57 15
http://www.restaurant-laregalade.fr/



[1] Grossiste alimentaire et d’équipement pour les professionnels (commerce, bar, restaurant, hôtel, …). Il propose toute une gamme de produits qui vont de la matière première brute avec diverses qualités et provenances aux plats préparés surgelés ou non.
[2] Société agroalimentaire qui fabrique de la nourriture industrielle dans le film de Claude Zidi, l’aile ou la cuisse (1976).
[3] Article de challenges sur les coefficients appliqués sur les bouteilles en France dans les restaurants et leur répercussion sur la consommation de vin dans les restaurants.  http://www.challenges.fr/luxe/20120308.CHA4061/la-verite-sur-le-prix-des-bouteilles-de-vin-dans-les-restaurants.html
[4] Olivier Nivesse est un fervent défenseur des produits de terroir en AOC ou non. Il est d’ailleurs très actif au sein du mouvement slowfood Auvergne. http://www.fromagerie-nivesse.com/

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire