mercredi 16 mai 2012

Soirée Accords Mets-Vins au Féminin : Le Défi de Vin de Presse


Nous revoilà Clémence et moi pour un nouvel épisode de l’accord mets-vins au féminin. Dans la première partie de notre défi gastronomique et œnologique, Clémence m’avait proposée de trouver le vin qui irait avec son veau mariné aux 6 parfums. Cette fois-ci, les rôles sont inversés. J’ai proposé à Clémence une bouteille en dégustation et elle a élaboré le plat qui viendrait lui tenir compagnie lors d’un repas organisé chez elle. 

Clémence lors d'un de ces cours de cuisine

Cet exercice me parait des plus intéressants car la plupart du temps nous réfléchissons à partir de ce qui va se trouver dans nos assiettes. Nous choisissons le vin en fonction du repas et rarement (voire jamais) le contraire. Au restaurant, c’est la même chose. Une seule exception à ma connaissance : Il Vino à Paris. Ce restaurant créé par Enrico Bernardo[1] ne présente que la carte des vins et les plats vous sont servis en fonction de votre choix vinique.

Aujourd’hui ce sera donc à partir de la bouteille que le menu sera établi. Je ne pouvais mieux choisir que La Table de Clémence pour se prêter au jeu. Pourquoi ? Non seulement, Clémence est une cuisinière de talent, inventive et créative mais c’est une amatrice de bon vin. Que demandez de plus, sinon de me trouver LA recette pour ma bouteille. 

Mais qu'est ce que c'est ? Des carottes !
Lors de notre premier repas, j’avais sélectionné un vin blanc alors pour ce deuxième opus, passons au rouge. Je suis allée chez la Cave Tissandier[2] pour choisir une bouteille. Avec ce mois de mai pas très ensoleillé, j’avais envie d’un peu de printemps dans nos verres. Un vin rouge gai, friand et gourmand qui nous donne le meilleur de son fruit. Une idée comme évidence : un vin de Loire.

La Vallée de la Loire est un trésor pour ceux qui aiment les vins rouges légers et frais. La richesse de ses terroirs et la variété de ses cépages permettent d’avoir une large gamme de vins des plus simples aux plus sophistiqués. Parmi les domaines présents au sein de la Cave Tissandier, je souhaitais prendre un vin du domaine des sablonnettes. Le couple Ménard fait de très jolis vins en blanc sec et moelleux car ils sont sur l’appellation Coteaux du Layon mais ils produisent aussi des vins rouges avec du Gamay, du Cabernet Franc et du Cabernet Sauvignon. Ce sont des vins offrant une grande gourmandise et dont on fini la bouteille sans s’en apercevoir. 



Ma préférence est allée, cette fois-ci, sur leur cuvée Pivoine, un 100% Cabernet Sauvignon. Aucune note végétale[3] dans ce vin mais que du fruit ! Il développe des arômes de fruits rouges (framboise) et noirs (myrtille), une belle fraîcheur et une pointe acidulée. Ce panier gourmand de fruits se laisse boire comme une friandise. Que va bien pouvoir me préparer Clémence ?

La réponse en vidéo :

video


Pour ceux et celles qui veulent tester cette recette originale voici le lien : http://enviesetdelices.canalblog.com/
Vous y trouverez également l'article de Clémence consacré à ce nouveau défi.

Le site de Clémence : La Table de Clémence
Vous y trouverez ses recettes, ses émissions radio et son programme de cours de cuisine.

A bientôt, peut-être pour un nouveau défi...


[1] Meilleur Sommelier du Monde (2004) à 27 ans, le plus jeune jusqu’à présent.
http://www.enricobernardo.com/
[2] La Cave Tissandier grâce à la connaissance encyclopédique et sans faille de Christian Lambert possède une des plus belles sélections de vin de la région. http://www.caves-tissandier.com/
[3] Très souvent on retrouve un côté végétal dans les Cabernets avec les fameuses notes de poivron ou herbacées. Ces notes ne sont pas vraiment plaisantes pour certains amateurs et peuvent dans certains cas révéler un raisin cueilli, en sous maturité. 

1 commentaire: